FORMATION
myriam.berquin@therapie-de-couple.be
THERAPIES
Myriam Berquin - Thérapeute - Rue Emile  Banning, 90 - 1050 Bruxelles
OUTIL SYSTEMIQUE
EXPERIENCE
ACCUEIL
•  THERAPIE INDIVIDUELLE
•  THERAPIE DE COUPLE
•  THERAPIE FAMILIALE
MON OUTIL SYSTEMIQUE
La thérapie soigne l’individu pour passer d’un état de mal être psychique à un état de bien-être. La thérapie systémique se distingue des autres, tenant compte de l’individu dans son environnement, dans un ensemble de systèmes, et a, de ce fait, une vision plus élargie. La systémique prend donc en compte tous les systèmes qui entrent en interaction avec le patient dans le champ de la problématique à soigner. Je prends en considération les aspects personnels, l'histoire de chacun, l'histoire construite ensemble, ainsi que les aspects familiaux, sociaux, et professionnels. La thérapie systémique concerne principalement tous les problèmes vécus au sein d’un couple ou d’une famille, que ce soient des difficultés relationnelles, des tensions,  des conflits permanents, des difficultés de communication, des séparations difficiles, des deuils, des traumatismes, …ainsi que des difficultés relationnelles à l’extérieur de chez soi, des difficultés existentielles, … Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises raisons pour venir consulter, chaque situation est particulière. Voici quelques-uns des motifs le plus régulièrement évoqués : - difficultés dans les relations interpersonnelles : conflits familiaux, conflits de couple, solitude, séparation, ... - difficultés personnelles : mal-être, angoisse, stress, déprime, fatigue, mauvaise estime de soi, peurs, ... - situations douloureuses : deuil, séparation, maladie, traumatise, épuisement, burn-out, ...  En consultation privée je reçois essentiellement des couples, des personnes en consultation individuelle, et des familles avec adolescents.
1986-1990 Formation de thérapeute systémique, au Centre d'Etudes de la famille et des Systèmes. 1995  Post-formation à la thérapie de couple avec le Professeur Neuburger. 1999  Post-formation à Rome avec le Professeur Andolfi. 2007  Post-formation à Barcelone avec le Professeur Linares. 2008  Post-formation à la Forestière à la therapie familiale avec enfants. 2009  Participation au groupe d'intervision de V.Wenderickx à la Forestière concernant l'utilisation d'objets flottants. 2013-2014 Post-formation à la thérapie de couple avec le Professeur Neuburger. 1995- aujourd’hui Supervision continue.
FORMATIONS
1989-1994 Thérapeute au Projet Lama, institutions pour toxicomanes. 1994-1997 Thérapeute à l'asbl Interstices, au sein de l'hôpital Saint-Pierre.  Travail à la liaison toxicomanie, et à Parentalité-addictions.Thérapeute à SOS-Enfants. 2002-2006 Thérapeute familiale à la Clé des Champs, IMP pour enfants ayant es troubles du comportement. 1997- aujourd’hui Thérapeute de couples, de familles, et en individuel au Service de Santé Mentale de l’ULB.   Antérieurement :- Equipe adulte du centre de Guidance de l’ULB. - Equipe couples et familles, Petite Enfance, et Adolescence de Psycho-Belliard-Plaine. Actuellement :- Equipe adulte de Psycho-Belliard-Plaine, Service de Santé Mentale de l’ULB. 2007-aujourd’hui  Thérapeute familiale au centre de Guidance d'Ixelles, équipe enfants et adolescents.  2008- aujourd’hui Thérapeute de couples, de familles, et en individuel en consultation privée.  Membre de l’ABIPFS  Association Belge pour l'Intervention et la Psychothérapie Familiale Systémique
EXPERIENCE PROFESSIONELLE
RETOUR
THERAPIE FAMILIALE
La thérapie familiale me paraît indiquée dans différents types de situations, lorsqu’il y a :  des conflitsdes incompréhensionsdes difficultés à se faire entendre ou comprendredes problèmes de communicationdes sentiments de mal-être ou de souffrances à l’intérieur de la familleun des membres qui ne va pas bienun traumatismedes difficultés liées à la séparation ou à la recomposition de la famille.J’ai également, de par mon expérience et ma formation, un tropisme pour les familles. J'ai surtout développé cette pratique en service de santé mentale, et peu en privé, mon bureau se prêtant peu à recevoir de jeunes enfants. Je réfère à des collègues une série de ces situations, en reçois quelques-unes lorsque cela m'apparaît opportun. J’ai orienté mon travail de thérapie familiale en pratique privée vers le travail avec des adolescents et leurs familles. Certains ont un système familial, bon nombre en ont deux, de par les séparations parentales. Dans tous les cas, les deux systèmes familiaux seront bien entendu pris en considération dans le travail.  Recevoir les adolescents en ayant l'accord des deux parents est une nécessité pour moi, afin qu'ils puissent se sentir loyal à chacun des deux. Je pars toujours de la demande formulée par chacun. Il est important pour moi de d'abord définir quels sont les difficultés, les problèmes avant de chercher à apporter des solutions qui, si elles ne sont pas en lien avec les difficultés, ne peuvent qu'être caduques. Respecter le rythme de chacun, la sensibilité de chacun, faciliter les échanges et la compréhension mutuelle, aider à ce que la communication circule mieux, que chacun soit entendu dans ses ressentis, avec sa sensibilité propre. Cela me demande de m'adapter à chacun, de me mettre à la disposition du système que je reçois. Je propose aux familles de leur faire profiter de mon regard extérieur, et de chercher avec elles un chemin qui convienne à chacun.
La thérapie individuelle me paraît indiquée dans différents types de situations, lorsqu’il y a : - une souffrance - des conflits avec différentes personnes - des difficultés à se faire entendre ou comprendre,  - un problème de communication - un mal être, un traumatisme Dans tout parcours de vie, une personne est amenée à traverser des difficultés. Elle y réagit en fonction de son bagage, de son histoire de vie, de sa sensibilité propre, … Souvent, elle peut faire face à un grand nombre de ces difficultés, en faisant appel à ses compétences propres.  Il arrive qu’elle éprouve la nécessité de consulter un psychothérapeute parce qu’elle ne parvient plus à mobiliser ses ressources, tellement sa situation lui semble difficile. Mon regard extérieur peut alors l’aider à cheminer différemment. Je pars toujours de la souffrance exprimée. Je tente de comprendre avec le patient, les multiples enjeux de ce qu’il traverse et cherche, avec lui, des aménagements pour diminuer sa souffrance. Pour ce faire, il faut prendre le temps de comprendre ce qui  fait souffrir, que ce soient des problèmes individuels, relationnels, existentiels, liés à un moment de crise, ou de difficultés existants depuis longtemps.
THERAPIE INDIVIDUELLE
La thérapie de couple me parait indiquée dans différents types de situations, lorsqu’il y a : des conflits incessants,de nouveaux conflits complexesdes difficultés de se faire entendre ou comprendredes problèmes de communicationdes sentiments de mal-être à l’intérieur du couple ou de la famillele désir de l’un des deux de se séparerun mal être, une souffrance, un traumatismeIl arrive souvent que les couples viennent me consulter à un moment de crise, l'idée d'une séparation ou celle de chercher des aménagements relationnels qui permettront de vivre plus sereinement peut être présente. Parfois les deux membres du couple sont demandeurs, mais ce n'est pas toujours le cas, soit parce qu'il n'y a pas la même représentation de ce qu’une thérapie de couple pourrait apporter, soit parce que l'un souhaite une séparation et ne plus évoquer ce qui l'a amené à avoir ce désir.  Chacun arrive dans le couple avec une histoire, un bagage, un vécu, des valeurs auxquelles il tient, des croyances, ... De nombreuses négociations implicites et explicites ont eu lieu pour envisager les valeurs qui deviendront communes. Le passage du couple conjugal au couple parental est un moment particulièrement délicat. Etre parents ensemble demande des accordages permanents, parfois très complexes. L'arrivée d'un enfant dans une famille, le passage à l’adolescence, le départ des aînés, .... sont une série d'éléments qui peuvent traverser la vie d'un couple, et poser une série de difficultés.  La crise de couple est déroutante, douloureuse, déboussolante, entraînant beaucoup de souffrance. Le recours à un thérapeute peut aider à sortir d'une situation qui tourne en rond, d'un tunnel dont on ne voit pas le bout. Se parler, communiquer, peut être très compliqué. Les nombreuses interprétations de ce qui est dit, ou des intentions prêtées à l’autre, peuvent être source de conflits. Mettre des mots sur des émotions et des sentiments parfois diffus, permet de mieux comprendre les difficultés.  Le thérapeute n'est pas un arbitre, qui compte les points, qui donne raison à l'un au détriment de l'autre. Le thérapeute est un tiers extérieur qui va tenter d'aider le couple tout d'abord à comprendre quels sont les éléments et enjeux de la crise qu'il traverse, pour ensuite chercher, avec le couple, des pistes. Ce travail peut prendre du temps, le temps de comprendre les enjeux, les difficultés, les embûches.  Je propose aux couples de leur faire profiter de mon regard extérieur, et de chercher avec eux un chemin qui convienne à chacun. Si nécessaire, et si les personnes le souhaitent,  je travaille en collaboration avec des intervenants déjà en place ( ex : médecins généralistes, psychiatres , ...) ou , si ce n'est pas le cas, je demande l’aide de collègues avec lesquels j'ai l'habitude de travailler. Le travail peut être de veiller à se séparer au mieux, si tel est le désir, sans abîmer ce qui a été construit.
THERAPIE DE COUPLE